Au Kurdistan, l’état colonialiste turc continue d’assiéger les régions de Cizre et Sur
Share on Facebook Share on Twitter
 
Other articles
 

Le peuple kurde et les résistants sont persécutés à l’aide de tank, d’armes sophistiquées, d’hélicoptères, et d’avions de chasse. Les villes sont détruites. Des femmes, des enfants et des jeunes se font massacrer dans des caves ; Les personnes qui perdent un membre sont laissées pour mortes. La Turquie commet un crime contre l’humanité et ce devant les yeux du monde entier.

Avant de mourir, lors des dernières communications téléphoniques avec Mehmet Tunç, le président de la commission du peuple de Cizre, a exprimé les horreurs vécues dans la région. Le 26 janvier 2016, la chaine BBC turc a pu contacter M. Tunç par téléphone. De la cave dans laquelle il était coincé avec 37 kurdes, il a fait cet appel : «Le peuple vit une véritable tragédie ici. Si vous restez silencieux face à ces massacres, vous êtes tout aussi responsables des meurtres commis ». Début février 2016, lors du panel qui s’est déroulé à Bruxelles et qui avait pour thème « L’union Européenne, la Turquie, Le Moyen-Orient et les kurdes », les organisateurs veulent faire passer ce message : « S’il vous plait, mettez fin à ces massacres… vous détenez le pouvoir nécessaire pour libérer le peuple de Cizre. Si vous ne réagissez pas, nous vous verrons comme complice de ce génocide »

Quelques heures avant d’être tué, Mehmet Tunç communique en direct avec le peuple en direct sur la chaine kurde Nuçe. Il dit : « … 30-40 personnes sont en train de brûler ici, la fumée et les flammes commences à entrer dans les lieux où nous sommes. Il y a des personnes qui ont perdus un de leur membre (jambe, bras), des blessés, des enfants, ils tous brûler vifs. Ces faits vont rester à jamais une honte pour toute la Turquie, l’humanité et les nations unies. »

Il a également tenté de faire passer un message aux personnes (le peuple et les révolutionnaires kurdes) qui luttent contre l’état colonialiste : « Le peuple de Cizre s’est mis en danger face aux tanks, rocket et armes diverses pour protéger les habitants. Je salue les personnes qui vont continuer à lutter contre ce terrorisme d’état. Depuis 60 jours, malgré le froid, la faim et la soif, le peuple de Cizre n’a pas abandonné sa lutte. Soyez fier de nous. Petit à petit il y a des risques d’exécutions. Ils sont encore venus hier et nous ont dit que si on ne sortait pas, ils allaient tout brûler et que nous moirerions étouffés. Le peuple de Cizre subit des horreurs. Il y actuellement un génocide à Cizre. Mais nous n’abandonnerons jamais. »

Après cet appel, les 200 personnes qui étaient restées bloquées dans les caves de bâtiments en ruines ont été tuées sauvagement. Elles ont été brûlées et leurs membres ont étés arrachés. 130 personnes sur 167 n’ont pas pu être identifiées.

Cette guerre sans limites est la continuité de ce qui a été fait aux arméniens et aux autres peuples pour les assimiler par l’état turque et par l’empire ottoman avant ça. L’état turc colonialiste, veut à tout prix se venger du peuple kurde car ces derniers ont mis en place un système révolutionnairement démocratique à Rojava. Les Etats-Unis, et l’Union Européenne et les autres forces impérialistes soutiennent la Turquie dans ce génocide.

Nous savons que les négociations d'adhésion à l'UE n’aura en rien de répercutions sur le "processus de solution" au problème, kurde la liberté de la nation kurde et la démocratisation de la Turquie. Les exigences politiques de nos peuples pour la liberté et la démocratie seront réalisés par la révolution démocratique populaire anti-impérialistes.

Le peuple du Kurdistan résiste. La révolution de Rojava et la révolution du « Bakure » du Kurdistan, la solidarité de la région et internationale des peuples du monde attendent l'acte. La révolution du Kurdistan est la flemme de la révolution au Kurdistan mais également dans le Moyen-Orient et dans le monde. Ce feu doit grandir et se propager.

 

 

Archive

 

2018
Octobre
2016
Août Juillet
Juin Mai
Mars Février
2015
Septembre Juillet
2014
Décembre Novembre
Septembre

 

Au Kurdistan, l’état colonialiste turc continue d’assiéger les régions de Cizre et Sur
fc Share on Twitter
 

Le peuple kurde et les résistants sont persécutés à l’aide de tank, d’armes sophistiquées, d’hélicoptères, et d’avions de chasse. Les villes sont détruites. Des femmes, des enfants et des jeunes se font massacrer dans des caves ; Les personnes qui perdent un membre sont laissées pour mortes. La Turquie commet un crime contre l’humanité et ce devant les yeux du monde entier.

Avant de mourir, lors des dernières communications téléphoniques avec Mehmet Tunç, le président de la commission du peuple de Cizre, a exprimé les horreurs vécues dans la région. Le 26 janvier 2016, la chaine BBC turc a pu contacter M. Tunç par téléphone. De la cave dans laquelle il était coincé avec 37 kurdes, il a fait cet appel : «Le peuple vit une véritable tragédie ici. Si vous restez silencieux face à ces massacres, vous êtes tout aussi responsables des meurtres commis ». Début février 2016, lors du panel qui s’est déroulé à Bruxelles et qui avait pour thème « L’union Européenne, la Turquie, Le Moyen-Orient et les kurdes », les organisateurs veulent faire passer ce message : « S’il vous plait, mettez fin à ces massacres… vous détenez le pouvoir nécessaire pour libérer le peuple de Cizre. Si vous ne réagissez pas, nous vous verrons comme complice de ce génocide »

Quelques heures avant d’être tué, Mehmet Tunç communique en direct avec le peuple en direct sur la chaine kurde Nuçe. Il dit : « … 30-40 personnes sont en train de brûler ici, la fumée et les flammes commences à entrer dans les lieux où nous sommes. Il y a des personnes qui ont perdus un de leur membre (jambe, bras), des blessés, des enfants, ils tous brûler vifs. Ces faits vont rester à jamais une honte pour toute la Turquie, l’humanité et les nations unies. »

Il a également tenté de faire passer un message aux personnes (le peuple et les révolutionnaires kurdes) qui luttent contre l’état colonialiste : « Le peuple de Cizre s’est mis en danger face aux tanks, rocket et armes diverses pour protéger les habitants. Je salue les personnes qui vont continuer à lutter contre ce terrorisme d’état. Depuis 60 jours, malgré le froid, la faim et la soif, le peuple de Cizre n’a pas abandonné sa lutte. Soyez fier de nous. Petit à petit il y a des risques d’exécutions. Ils sont encore venus hier et nous ont dit que si on ne sortait pas, ils allaient tout brûler et que nous moirerions étouffés. Le peuple de Cizre subit des horreurs. Il y actuellement un génocide à Cizre. Mais nous n’abandonnerons jamais. »

Après cet appel, les 200 personnes qui étaient restées bloquées dans les caves de bâtiments en ruines ont été tuées sauvagement. Elles ont été brûlées et leurs membres ont étés arrachés. 130 personnes sur 167 n’ont pas pu être identifiées.

Cette guerre sans limites est la continuité de ce qui a été fait aux arméniens et aux autres peuples pour les assimiler par l’état turque et par l’empire ottoman avant ça. L’état turc colonialiste, veut à tout prix se venger du peuple kurde car ces derniers ont mis en place un système révolutionnairement démocratique à Rojava. Les Etats-Unis, et l’Union Européenne et les autres forces impérialistes soutiennent la Turquie dans ce génocide.

Nous savons que les négociations d'adhésion à l'UE n’aura en rien de répercutions sur le "processus de solution" au problème, kurde la liberté de la nation kurde et la démocratisation de la Turquie. Les exigences politiques de nos peuples pour la liberté et la démocratie seront réalisés par la révolution démocratique populaire anti-impérialistes.

Le peuple du Kurdistan résiste. La révolution de Rojava et la révolution du « Bakure » du Kurdistan, la solidarité de la région et internationale des peuples du monde attendent l'acte. La révolution du Kurdistan est la flemme de la révolution au Kurdistan mais également dans le Moyen-Orient et dans le monde. Ce feu doit grandir et se propager.