L’attaque des forces démocratiques Syrienne à Rakka
Share on Facebook Share on Twitter
 
Other articles
 


Le 24 mai 2016, le SGD (Forces démocratique de Syrie) avec l’aide des EU et les forces la coalitions, a commencé l’oppération “Frappe pour libérer Rega” De Tisrin à Tagba par 4 cotés, parrélèlement, les soldats de Minbic sont également passé à l’attaque. Dans les mêmes jours, à Felluce en Irak, les forces Irakiennes perduraient leur combat contre le DAESH.
L’attaque de Rega s’est sous l’ordre des forces kurdes YPG (Unité de defense du peuple) et le YPJ (Unité de defense des femmes). La decision a été prise lors des rencontres entre ces derniers et l’El Ekrad, Burkan El Firat et d’autres groupes d’origine arabe (13 au total) avec la coalition des forces des EU . Ce plan d’attaque a été réalisé après la visite du commandant des forces des EU le générale J. Votel à Kobane, Ankara et d’autres.
Le commandanr du YPG Rojda Felat a dit : “cette attaque est faite dans le but de libérer le Nord du Rega”. Le commandant arabe Ebu Fayad quant à lui a dit: “nous allons libérer le Nord de Rega”
Le Nord de Rega se trouve être la région de Ayn El Isa. Le fait de nettoyer cette région du DAESH permettra de prévenir les attaques faites à l’encontre des regions kurdes tel que Kobane, Tel Abyad, Haseke. Dans la région de Réga, il est prévu de créer un egestion démocratique gérée principalement par les Turkmènes et les arabes.

Les “capitales” du Daesh sont le Musul en Irak et la région de Reka en Syrie. Les forces irakiennes, veulent, pour advancer vers Musul, libérer Felluce de l’emprise du Daesh. Les kurdes, quant à eux, sont passé à l’attaque afin de lier les cantons de Kobane et Afrin. Les kurdes ont promulgués il y a un petit temps la federation de la Syrie du Nord. Ils estiment que Rakka peut être gérée par un assemblée de géstion majoritairement d’origine arabe d’une manière démocratique.
Il n’y aucun doute, les premières choses à faire par le PYD et le YPG reste de libérer Sehba, Minbic et Cerablus. Ils faut nettoyer les regions d’Azez à Cerablus des gangs aux politiques fasciste et islamique. Mais la république de la Turquie essaye d’empécher que cela arrive en attaquant les forces kurdes ou en essayant de trouver un arrangement avec les EU. Il veut également laisser le canal de transfert ouvert afin d’offrir les soutiens logistiques aux Daesh et autres gangs radicalistes.

L’état Turque bourgeois, suites à ses arrangements avec l’EU, a pu apporter son aide à El Nusra, Ahrar El Şam, et les Tugay (qui prennent leur nom des sultans de l’empire Ottoman). La région d’El Rai a été conquise grâce à cette aide et l’attaque des gangs. Mais ils n’ont pu la garder que 4 jours. En effet, les gangs ont du abandoner face aux DAESH. Vu que cela n’a pas porté ses fruits, la Turquie a déclaré qu’elle pouvait faire des operation en coalition avec les EU. Il est donc prévu fe faire une attaque provocative. Mais il est certains que ces discours ne sont pas très pris aux sérieux vu les decisions politiques prises par l’etat turque. Lesdécisions politiques turques, les relations Russie-EU, la situation de guerre actuelle et les decisions des nations unies ne permettent pas de mettre en place les attentes de la Turquie.

Nous pouvons donc dire que les évênements et les genocides pérpétrés contre les kurdes dans le Nord du Nurdistan par la bourgeoisie turque, sont intimement liés aux fait d’actualités se déroulant en Syrie et en Irak. Dans ces regions où se trouvent de 40 à 50 millions de kurdes, ces derniers commencent à former leur propore armée ce qui pourrait permettre aux kurdes d’atteindre un certain statut politique. Cela fait peur, et cette peur donne lieu à ses attaques sanglantes.
Les guerres qui se déroulent dans les regions kurdes de Syrie et d’Irak reste donc un danger pour le régime dictatiorial d’AKP et d’Erdogan.

Le monde entire peut observer que seuls les kurdes combattent réellement contre les fascistes du DAESH. De plus, lePYD et le YPG offrent l’occasion de créer un egestion donnant une libérté totale aux différentes croyances, appurtenance ethniques. Les kurdes restent l’un des acteurs principaux de la situation politique en Syirie. Ils agissent avec leur propre stratégie, envie et déscisions. Ce qui revient à dire que ceux qui dissent que les kurdes travaillent avec la Syrie, les EU et les forces Russes ne sont juste pas capable de voir que les kurdes sont entrain de construire une veritable revolution au Moyen-Orient.
Dans les regions, ceux qui provoquent et allimantent la guerre reste les enjeux qu’ont les forces imperialistes et leur strategies mises en place afin de répendre les idées radicalistes et fascistes. Les forces kurdes se batten donc contre ses forces anti-révolutionnaires.
La défaite du DAESH à Réga, la liberation de Azez à Cerablus par les forces du YPG, va avoir des répércutions à Rojava, au Kurdistan, en Turquie et en Syrie. Il y a dans les regions, des risques mais également des dynamiques et des occasions que permettront la réussite.

 

 

Archive

 

2018
Octobre
2016
Août Juillet
Juin Mai
Mars Février
2015
Septembre Juillet
2014
Décembre Novembre
Septembre

 

L’attaque des forces démocratiques Syrienne à Rakka
fc Share on Twitter
 


Le 24 mai 2016, le SGD (Forces démocratique de Syrie) avec l’aide des EU et les forces la coalitions, a commencé l’oppération “Frappe pour libérer Rega” De Tisrin à Tagba par 4 cotés, parrélèlement, les soldats de Minbic sont également passé à l’attaque. Dans les mêmes jours, à Felluce en Irak, les forces Irakiennes perduraient leur combat contre le DAESH.
L’attaque de Rega s’est sous l’ordre des forces kurdes YPG (Unité de defense du peuple) et le YPJ (Unité de defense des femmes). La decision a été prise lors des rencontres entre ces derniers et l’El Ekrad, Burkan El Firat et d’autres groupes d’origine arabe (13 au total) avec la coalition des forces des EU . Ce plan d’attaque a été réalisé après la visite du commandant des forces des EU le générale J. Votel à Kobane, Ankara et d’autres.
Le commandanr du YPG Rojda Felat a dit : “cette attaque est faite dans le but de libérer le Nord du Rega”. Le commandant arabe Ebu Fayad quant à lui a dit: “nous allons libérer le Nord de Rega”
Le Nord de Rega se trouve être la région de Ayn El Isa. Le fait de nettoyer cette région du DAESH permettra de prévenir les attaques faites à l’encontre des regions kurdes tel que Kobane, Tel Abyad, Haseke. Dans la région de Réga, il est prévu de créer un egestion démocratique gérée principalement par les Turkmènes et les arabes.

Les “capitales” du Daesh sont le Musul en Irak et la région de Reka en Syrie. Les forces irakiennes, veulent, pour advancer vers Musul, libérer Felluce de l’emprise du Daesh. Les kurdes, quant à eux, sont passé à l’attaque afin de lier les cantons de Kobane et Afrin. Les kurdes ont promulgués il y a un petit temps la federation de la Syrie du Nord. Ils estiment que Rakka peut être gérée par un assemblée de géstion majoritairement d’origine arabe d’une manière démocratique.
Il n’y aucun doute, les premières choses à faire par le PYD et le YPG reste de libérer Sehba, Minbic et Cerablus. Ils faut nettoyer les regions d’Azez à Cerablus des gangs aux politiques fasciste et islamique. Mais la république de la Turquie essaye d’empécher que cela arrive en attaquant les forces kurdes ou en essayant de trouver un arrangement avec les EU. Il veut également laisser le canal de transfert ouvert afin d’offrir les soutiens logistiques aux Daesh et autres gangs radicalistes.

L’état Turque bourgeois, suites à ses arrangements avec l’EU, a pu apporter son aide à El Nusra, Ahrar El Şam, et les Tugay (qui prennent leur nom des sultans de l’empire Ottoman). La région d’El Rai a été conquise grâce à cette aide et l’attaque des gangs. Mais ils n’ont pu la garder que 4 jours. En effet, les gangs ont du abandoner face aux DAESH. Vu que cela n’a pas porté ses fruits, la Turquie a déclaré qu’elle pouvait faire des operation en coalition avec les EU. Il est donc prévu fe faire une attaque provocative. Mais il est certains que ces discours ne sont pas très pris aux sérieux vu les decisions politiques prises par l’etat turque. Lesdécisions politiques turques, les relations Russie-EU, la situation de guerre actuelle et les decisions des nations unies ne permettent pas de mettre en place les attentes de la Turquie.

Nous pouvons donc dire que les évênements et les genocides pérpétrés contre les kurdes dans le Nord du Nurdistan par la bourgeoisie turque, sont intimement liés aux fait d’actualités se déroulant en Syrie et en Irak. Dans ces regions où se trouvent de 40 à 50 millions de kurdes, ces derniers commencent à former leur propore armée ce qui pourrait permettre aux kurdes d’atteindre un certain statut politique. Cela fait peur, et cette peur donne lieu à ses attaques sanglantes.
Les guerres qui se déroulent dans les regions kurdes de Syrie et d’Irak reste donc un danger pour le régime dictatiorial d’AKP et d’Erdogan.

Le monde entire peut observer que seuls les kurdes combattent réellement contre les fascistes du DAESH. De plus, lePYD et le YPG offrent l’occasion de créer un egestion donnant une libérté totale aux différentes croyances, appurtenance ethniques. Les kurdes restent l’un des acteurs principaux de la situation politique en Syirie. Ils agissent avec leur propre stratégie, envie et déscisions. Ce qui revient à dire que ceux qui dissent que les kurdes travaillent avec la Syrie, les EU et les forces Russes ne sont juste pas capable de voir que les kurdes sont entrain de construire une veritable revolution au Moyen-Orient.
Dans les regions, ceux qui provoquent et allimantent la guerre reste les enjeux qu’ont les forces imperialistes et leur strategies mises en place afin de répendre les idées radicalistes et fascistes. Les forces kurdes se batten donc contre ses forces anti-révolutionnaires.
La défaite du DAESH à Réga, la liberation de Azez à Cerablus par les forces du YPG, va avoir des répércutions à Rojava, au Kurdistan, en Turquie et en Syrie. Il y a dans les regions, des risques mais également des dynamiques et des occasions que permettront la réussite.