MASSACRE A ISTANBUL PAR LE DAESH
Share on Facebook Share on Twitter
 
Other articles
 


Le 29 juin à l’aéroport Atatürk d’Istanbul a subi une attaque par les fascistes du Daesh, ils ont tirés sur les civils et se sont fait explosé. 44 personnes ont été exécutées dont des personnes de nationalité étrangère. 239 personnes ont été blessées. Les membres de l’union radicaliste du Daesh qui sont à l’origine de cette attaque sont du Daghestan , de l'Ouzbékistan et du le Kirghizistan

Le Daesh est à l’origine de 7 massacres seulement en Turquie. Ils ont aidé le Daesh à prendre en puissance avec l’aide des forces impérialistes. Les états aux idées fascistes tel que l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie, ont apporté une aide financière et logistique, et fourni des armes aux force du Daesh qui détient une mentalité radicaliste sunnite pour que ces derniers se battent contre le Moyen-Orient dont l’Iran (shiite) est l’une des plus grande puissance. Partageant les mêmes idéologies T. Erdogan, le régime d’AKp et le DAESH détiennent des relations intimes. Dans la guerre faite à l’encontre du peuple kurde, le DAESH prend parti et essaye à tout prix d’imposer avec les autorités turques une dictature islamique. Lors des élections 2015, le DAESH a clairement travaillé en collaboration avec le regime d’AKP et T. Erdogan en faisant des Massacres à Adana, Mersin, Amed, Suruç et Ankara. Des centaines de kurdes, de révolutionnaires et de démocrates se sont fait massacrés ou ont été gravement blessés. Ce nouvel environnement chaotique permet à AKP de gagner les élections du premier novembre après avoir échoué le 7 juin 2015.
 
Cette fois, le DAESH fait passer au régime d’AKP qui le soutient de prendre garde à respecter les thermes de leur accord mis en place. Cette collaboration AKP-DAESH est tellement sale, qu’aujourd’hui encore, le régime fasciste d’AKP s’attaque aux révolutionnaires kurdes à la place d’éradiquer le DAESH et aux membres du YPG qui luttent contre le DAESH à Minbiç actuellement. Le rassemblement islamiste fasciste qui reconnait être à la source des différents massacres en Europe, garde le silence quand il s’agit de la Turquie.
Le DAESH a pris comme cible en Turquie le peuple kurdes, les alevis, les révolutionnaires et les communistes à Suruç, les touristes allemands et les chrétiens à Istanbul. Et s’est orienté dans le coté des vols international. Le DAESH et AKP utilisent les politiques internes et externes aux pays. Et le Daesh continue à obtenir un soutien de la bourgeoisie turque et de son gouvernement. Le Daesh a la possibilité d’entrer dans les autres pays via la Turquie. Dans les 3 millions de migrants syriens retenu en Turquie, il y a d’innombrables partisans du Daesh. Les camps de migrants ne sont pas accessibles aux parlementaires. Parce que dans ces camps, il y a une éducation militaire et politique permanente, de plus, il y des préparations au niveau logistique et les services de soin y sont présents pour les différents traitements. En Turquie, il y a des hôpitaux spéciaux pour les membres du Daesh. « Les camions des agences de renseignements secrets turques » qui transportaient des armes pour le Daesh a fait l’affaire de nombreux scandales politiques en Turquie. Le terroriste du Daesh qui commit un crime en tuant un soldat turc est aujourd’hui en libérté, en effet, aucune source permet de faire savoir que ce dernier se trouve en prison.
 
Le régime fasciste colonialiste a fait combattre les membres du Daesh dans les 8 régions du Kurdistan. Et a créé une loi pour pousser les étrangers à aider la Turquie financièrement dans la guerre contre le Kurdistan. Dans les massacres commis aux Kurdistan, en plus des policiers et des soldats, il y a les membres du Daesh. De la même manière, à Cerablus et Azez en Syrie, les infiltrés turques travaillent en collaborations avec les terroristes. Aujourd’hui, les forces démocratiques syriennes et le YPG se battent pour la liberté. Pendant ce temps la Turquie soutient le Daesh car il est préférable pour eux de laisser la frontière sous l’emprise du Daesh.
Ses relations continuent de manière secrète. La Turquie ment lorsqu’elle dit s’opposer au terrorisme fait par le Daesh sous la pression des autres états. Les vrais ennemis de l’AKP sont le peuple kurde, les mouvements de liberté du peuple kurde et les révolutionnaires. Le Daesh ne déclare pas officiellement la guerre à l’AKP. Les deux partis ne veulent pas que les différents points repris dans leur accord remontent à la surface. Maintenant, nous comprenons mieux que l’occupation de l’ambassade de Mossoul a été faite d’un commun accord.
 
Le parti politique islamique AKP et T. Erdogan, après 14 ans de pouvoir, avec leur système politique, les écoles religieuses, le ministre des affaires religieuses, les attitudes et politiques mis en place face au système existant, l’interdiction d’alcool, les faits de violence envers les personnes ne pratiquant pas le jeûne du ramadan, tous ces faits renforcent le pouvoir du Daesh dans le territoire turc. Les enquêtes démontrent que 8% de la population éprouve de la sympathie pour le Daesh. Aujourd’hui le Daesh s’organise dans de nombreuses régions de Turquie et du Kurdistan. Des dizaines d’organisations sont prêtes à faire un massacre à l’heure actuelle. Les responsables de ces faits sont le parti politique islamique au pouvoir AKP et le « Sultan Ottoman » Erdogan.

 

Édition 165 / Juillet 2016


 

Archive

 

2016
Août Juillet
Juin Mai
Mars Février
2015
Septembre Juillet
2014
Décembre Novembre
Septembre Août

 

MASSACRE A ISTANBUL PAR LE DAESH
fc Share on Twitter
 


Le 29 juin à l’aéroport Atatürk d’Istanbul a subi une attaque par les fascistes du Daesh, ils ont tirés sur les civils et se sont fait explosé. 44 personnes ont été exécutées dont des personnes de nationalité étrangère. 239 personnes ont été blessées. Les membres de l’union radicaliste du Daesh qui sont à l’origine de cette attaque sont du Daghestan , de l'Ouzbékistan et du le Kirghizistan

Le Daesh est à l’origine de 7 massacres seulement en Turquie. Ils ont aidé le Daesh à prendre en puissance avec l’aide des forces impérialistes. Les états aux idées fascistes tel que l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie, ont apporté une aide financière et logistique, et fourni des armes aux force du Daesh qui détient une mentalité radicaliste sunnite pour que ces derniers se battent contre le Moyen-Orient dont l’Iran (shiite) est l’une des plus grande puissance. Partageant les mêmes idéologies T. Erdogan, le régime d’AKp et le DAESH détiennent des relations intimes. Dans la guerre faite à l’encontre du peuple kurde, le DAESH prend parti et essaye à tout prix d’imposer avec les autorités turques une dictature islamique. Lors des élections 2015, le DAESH a clairement travaillé en collaboration avec le regime d’AKP et T. Erdogan en faisant des Massacres à Adana, Mersin, Amed, Suruç et Ankara. Des centaines de kurdes, de révolutionnaires et de démocrates se sont fait massacrés ou ont été gravement blessés. Ce nouvel environnement chaotique permet à AKP de gagner les élections du premier novembre après avoir échoué le 7 juin 2015.
 
Cette fois, le DAESH fait passer au régime d’AKP qui le soutient de prendre garde à respecter les thermes de leur accord mis en place. Cette collaboration AKP-DAESH est tellement sale, qu’aujourd’hui encore, le régime fasciste d’AKP s’attaque aux révolutionnaires kurdes à la place d’éradiquer le DAESH et aux membres du YPG qui luttent contre le DAESH à Minbiç actuellement. Le rassemblement islamiste fasciste qui reconnait être à la source des différents massacres en Europe, garde le silence quand il s’agit de la Turquie.
Le DAESH a pris comme cible en Turquie le peuple kurdes, les alevis, les révolutionnaires et les communistes à Suruç, les touristes allemands et les chrétiens à Istanbul. Et s’est orienté dans le coté des vols international. Le DAESH et AKP utilisent les politiques internes et externes aux pays. Et le Daesh continue à obtenir un soutien de la bourgeoisie turque et de son gouvernement. Le Daesh a la possibilité d’entrer dans les autres pays via la Turquie. Dans les 3 millions de migrants syriens retenu en Turquie, il y a d’innombrables partisans du Daesh. Les camps de migrants ne sont pas accessibles aux parlementaires. Parce que dans ces camps, il y a une éducation militaire et politique permanente, de plus, il y des préparations au niveau logistique et les services de soin y sont présents pour les différents traitements. En Turquie, il y a des hôpitaux spéciaux pour les membres du Daesh. « Les camions des agences de renseignements secrets turques » qui transportaient des armes pour le Daesh a fait l’affaire de nombreux scandales politiques en Turquie. Le terroriste du Daesh qui commit un crime en tuant un soldat turc est aujourd’hui en libérté, en effet, aucune source permet de faire savoir que ce dernier se trouve en prison.
 
Le régime fasciste colonialiste a fait combattre les membres du Daesh dans les 8 régions du Kurdistan. Et a créé une loi pour pousser les étrangers à aider la Turquie financièrement dans la guerre contre le Kurdistan. Dans les massacres commis aux Kurdistan, en plus des policiers et des soldats, il y a les membres du Daesh. De la même manière, à Cerablus et Azez en Syrie, les infiltrés turques travaillent en collaborations avec les terroristes. Aujourd’hui, les forces démocratiques syriennes et le YPG se battent pour la liberté. Pendant ce temps la Turquie soutient le Daesh car il est préférable pour eux de laisser la frontière sous l’emprise du Daesh.
Ses relations continuent de manière secrète. La Turquie ment lorsqu’elle dit s’opposer au terrorisme fait par le Daesh sous la pression des autres états. Les vrais ennemis de l’AKP sont le peuple kurde, les mouvements de liberté du peuple kurde et les révolutionnaires. Le Daesh ne déclare pas officiellement la guerre à l’AKP. Les deux partis ne veulent pas que les différents points repris dans leur accord remontent à la surface. Maintenant, nous comprenons mieux que l’occupation de l’ambassade de Mossoul a été faite d’un commun accord.
 
Le parti politique islamique AKP et T. Erdogan, après 14 ans de pouvoir, avec leur système politique, les écoles religieuses, le ministre des affaires religieuses, les attitudes et politiques mis en place face au système existant, l’interdiction d’alcool, les faits de violence envers les personnes ne pratiquant pas le jeûne du ramadan, tous ces faits renforcent le pouvoir du Daesh dans le territoire turc. Les enquêtes démontrent que 8% de la population éprouve de la sympathie pour le Daesh. Aujourd’hui le Daesh s’organise dans de nombreuses régions de Turquie et du Kurdistan. Des dizaines d’organisations sont prêtes à faire un massacre à l’heure actuelle. Les responsables de ces faits sont le parti politique islamique au pouvoir AKP et le « Sultan Ottoman » Erdogan.