Que Peuvent Faire Les Internationalistes?
Share on Facebook Share on Twitter

 
Other articles
 

 
Bulletin International / N°194 / Janvier 2019

 

Une nouvelle période commence - Défendez la révolution du Rojava partout

Qu'est-il arrivé jusqu'à maintenant
Après que Donald Trump ait annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie et d'Afghanistan, les préparatifs de guerre d'Erdogan se sont intensifiés immédiatement. La guerre d'agression prévue depuis longtemps contre le Rojava va bientôt commencer. La révolution de Rojava approche donc à des heures décisives, car cette guerre portera sur l'avenir du fascisme et de la révolution. Le colonialisme fasciste veut détruire le statut de la nation kurde avec cette guerre.

Les premières attaques aériennes sur les villes kurdes de Mexmûr et Şengal ont été suivies par des déclarations telles qu'il y aurait une attaque dans "l'Est de l'Euphrate" dans quelques jours. Il est clair que le patron fasciste attend les conditions les plus propices à l'attaque. En fin de compte, le statut national des Kurdes est la cible d'une occupation complète du Rojava. Ces plans de colonisation fascistes ne se dérouleront pas sans heurts car les plans d'occupation d'Erdoğan rencontreront de nombreux intérêts politiques de différents États régionaux et impérialistes. La nouvelle guerre d'occupation coloniale contre le Rojava vise avant tout les aspirations démocratiques et nationales du peuple kurde, l'ensemble de la classe ouvrière et les opprimés qui veulent une vie libre, juste, honorable et humaine en Turquie et dans le Kurdistan du Nord.

Cependant, ces attaques sont également dirigés contre tous les peuples de la région et dans le monde qui luttent contre le fascisme et l'oppression, qui défendent l'internationalisme, qui combattent pour la liberté des femmes et qui embrassent l'espoir d'un monde libre. Par conséquent, la résistance à la guerre du régime patronal fasciste ne concerne pas seulement les peuples du nord de la Syrie, mais également tous les travailleurs et les opprimés, car elle concerne toute notre liberté et notre libération.

Que peuvent faire les internationalistes?

Cette résistance exige que nous devenions une barricade contre le fascisme politico-islamiste. Muni des leçons de l'occupation d'Afrin, contre lesquelles la préparation était insuffisante, le Rojava se mobilise aujourd'hui politiquement et militairement. Nous devons faire partie de la résistance partout dans le monde et susciter un esprit de mobilisation. La classe ouvrière et les opprimés, la dynamique de masse antifasciste en Turquie sont confrontés à des défis importants. Ils ne veulent pas se plier à la police et à la prison, alors que la crise financière et économique dans le pays cause le chômage et la pauvreté au paradis. La colère croissante des travailleurs doit conduire à une volonté de lutte déterminée.

Dans le même temps, les forces progressistes et révolutionnaires du monde entier doivent faire face à la dictature d'Erdoğan et se tenir aux côtés des peuples, patriotes, démocrates et communistes du Rojava. Nous ne combattons pas dans des conditions que nous avons choisies pour nous-mêmes, mais qui sont données, nous n'avons donc pas d'autre choix que d'apprendre et de gagner. Il est légitime d'utiliser tous les moyens et toutes les formes de lutte. Alors que peuvent faire les internationalistes? Organisez une propagande déterminée, des veilles silencieuses, des manifestations de masse, toutes les formes d'action qui canalisent la colère des peuples. Créer des stages au cours desquelles des intellectuels, des artistes, des scientifiques, des journalistes, etc. se prononcent contre la guerre du Palais (de l'Etat turc). Préparer des campagnes qui se concentrent sur la défense de la révolution de quelque manière que ce soit. Rejoindre des fronts de combat démocratiques et unis, dans le monde entier, pour renforcer des attitudes politiques déterminées, former ses propres unités d'action et engager avec toutes les forces révolutionnaires antifascistes des actions de rue. Organiser différentes sortes de manifestations contre les représentations de l'Etat turc. Occuper ces représentations.
Cibler les Etats bourgeois pour leur coopération avec l'Etat turc fasciste, avec la demande d'abandonner immédiatement leur coopération, en particulier le commerce des armes. Collecter des fonds pour la lutte. Collecter des signatures pour augmenter la conscience des masses et organiser une pression sur les États et les institutions. En organisant des activités de masse, vous exprimez votre solidarité avec les habitants de Rojava. Les réseaux sociaux doivent etre utilisés de manière effective et répandue. Cela signifie également une connection et une coordination forte et sérieuse.

Les femmes doivent jouer un rôle spécial dans le travail de solidarité parce qu'elles ne doivent pas seulement devenir une partie importante des action politiques générales, mais elles doivent être aussi une force à part qui défendent la révolution des femmes au Rojava dans le monde entier, parce que les acquis des femmes au Rojava sont des acquis pour toutes les femmes dans le monde et ainsi elles continueront la lutte pour la libération des femmes.

Toute solidarité apportée par le peuple Arabe et leurs partis de gauche-travailleurs a une importante signification parce que contre les attaques séparatiste des dominants, nous devons êtres unis !

Bien sûr, la défense directe de la révolution par la participation révolutionnaire à le révolution est la plus estimable des formes de sacrifice et d'action révolutionnaire. Sur les pas des Brigades Internationalistes de la Guerre Civile Espagnole, aujourd'hui nous passons pas une période historique d'un nouveau commencement de la lutte révolutionnaire internationaliste.

Les communistes du monde entier ont la responsabilité de placer cette résistance au premier plan, de mobiliser les couches les plus avancées des masses et de jouer un rôle d'avant-garde. Se mobiliser par l'esprit internationaliste prolétarien ainsi que les actions communes que nous faisons, montre notre place dans la résistance de Rojava et dans le Nord de la Syrie.

Rojava a renforcé l'espoir, la morale et l'esprit de résistance des révolutionnaires du monde entier. C'est maintenant à notre tour de renforcer de quelque manière que ce soit les fronts de résistance du Rojava. Notre devise est de se distinguer par un style de guérilla et de détermination.

 

 

 

 

Archive

 

2019
Janvier
2018
Décembre Octobre
2016
Août Juillet
Juin Mai
Mars Février
2015
Septembre Juillet
2014
Décembre

 

Que Peuvent Faire Les Internationalistes?
fc Share on Twitter

 

 
Bulletin International / N°194 / Janvier 2019

 

Une nouvelle période commence - Défendez la révolution du Rojava partout

Qu'est-il arrivé jusqu'à maintenant
Après que Donald Trump ait annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie et d'Afghanistan, les préparatifs de guerre d'Erdogan se sont intensifiés immédiatement. La guerre d'agression prévue depuis longtemps contre le Rojava va bientôt commencer. La révolution de Rojava approche donc à des heures décisives, car cette guerre portera sur l'avenir du fascisme et de la révolution. Le colonialisme fasciste veut détruire le statut de la nation kurde avec cette guerre.

Les premières attaques aériennes sur les villes kurdes de Mexmûr et Şengal ont été suivies par des déclarations telles qu'il y aurait une attaque dans "l'Est de l'Euphrate" dans quelques jours. Il est clair que le patron fasciste attend les conditions les plus propices à l'attaque. En fin de compte, le statut national des Kurdes est la cible d'une occupation complète du Rojava. Ces plans de colonisation fascistes ne se dérouleront pas sans heurts car les plans d'occupation d'Erdoğan rencontreront de nombreux intérêts politiques de différents États régionaux et impérialistes. La nouvelle guerre d'occupation coloniale contre le Rojava vise avant tout les aspirations démocratiques et nationales du peuple kurde, l'ensemble de la classe ouvrière et les opprimés qui veulent une vie libre, juste, honorable et humaine en Turquie et dans le Kurdistan du Nord.

Cependant, ces attaques sont également dirigés contre tous les peuples de la région et dans le monde qui luttent contre le fascisme et l'oppression, qui défendent l'internationalisme, qui combattent pour la liberté des femmes et qui embrassent l'espoir d'un monde libre. Par conséquent, la résistance à la guerre du régime patronal fasciste ne concerne pas seulement les peuples du nord de la Syrie, mais également tous les travailleurs et les opprimés, car elle concerne toute notre liberté et notre libération.

Que peuvent faire les internationalistes?

Cette résistance exige que nous devenions une barricade contre le fascisme politico-islamiste. Muni des leçons de l'occupation d'Afrin, contre lesquelles la préparation était insuffisante, le Rojava se mobilise aujourd'hui politiquement et militairement. Nous devons faire partie de la résistance partout dans le monde et susciter un esprit de mobilisation. La classe ouvrière et les opprimés, la dynamique de masse antifasciste en Turquie sont confrontés à des défis importants. Ils ne veulent pas se plier à la police et à la prison, alors que la crise financière et économique dans le pays cause le chômage et la pauvreté au paradis. La colère croissante des travailleurs doit conduire à une volonté de lutte déterminée.

Dans le même temps, les forces progressistes et révolutionnaires du monde entier doivent faire face à la dictature d'Erdoğan et se tenir aux côtés des peuples, patriotes, démocrates et communistes du Rojava. Nous ne combattons pas dans des conditions que nous avons choisies pour nous-mêmes, mais qui sont données, nous n'avons donc pas d'autre choix que d'apprendre et de gagner. Il est légitime d'utiliser tous les moyens et toutes les formes de lutte. Alors que peuvent faire les internationalistes? Organisez une propagande déterminée, des veilles silencieuses, des manifestations de masse, toutes les formes d'action qui canalisent la colère des peuples. Créer des stages au cours desquelles des intellectuels, des artistes, des scientifiques, des journalistes, etc. se prononcent contre la guerre du Palais (de l'Etat turc). Préparer des campagnes qui se concentrent sur la défense de la révolution de quelque manière que ce soit. Rejoindre des fronts de combat démocratiques et unis, dans le monde entier, pour renforcer des attitudes politiques déterminées, former ses propres unités d'action et engager avec toutes les forces révolutionnaires antifascistes des actions de rue. Organiser différentes sortes de manifestations contre les représentations de l'Etat turc. Occuper ces représentations.
Cibler les Etats bourgeois pour leur coopération avec l'Etat turc fasciste, avec la demande d'abandonner immédiatement leur coopération, en particulier le commerce des armes. Collecter des fonds pour la lutte. Collecter des signatures pour augmenter la conscience des masses et organiser une pression sur les États et les institutions. En organisant des activités de masse, vous exprimez votre solidarité avec les habitants de Rojava. Les réseaux sociaux doivent etre utilisés de manière effective et répandue. Cela signifie également une connection et une coordination forte et sérieuse.

Les femmes doivent jouer un rôle spécial dans le travail de solidarité parce qu'elles ne doivent pas seulement devenir une partie importante des action politiques générales, mais elles doivent être aussi une force à part qui défendent la révolution des femmes au Rojava dans le monde entier, parce que les acquis des femmes au Rojava sont des acquis pour toutes les femmes dans le monde et ainsi elles continueront la lutte pour la libération des femmes.

Toute solidarité apportée par le peuple Arabe et leurs partis de gauche-travailleurs a une importante signification parce que contre les attaques séparatiste des dominants, nous devons êtres unis !

Bien sûr, la défense directe de la révolution par la participation révolutionnaire à le révolution est la plus estimable des formes de sacrifice et d'action révolutionnaire. Sur les pas des Brigades Internationalistes de la Guerre Civile Espagnole, aujourd'hui nous passons pas une période historique d'un nouveau commencement de la lutte révolutionnaire internationaliste.

Les communistes du monde entier ont la responsabilité de placer cette résistance au premier plan, de mobiliser les couches les plus avancées des masses et de jouer un rôle d'avant-garde. Se mobiliser par l'esprit internationaliste prolétarien ainsi que les actions communes que nous faisons, montre notre place dans la résistance de Rojava et dans le Nord de la Syrie.

Rojava a renforcé l'espoir, la morale et l'esprit de résistance des révolutionnaires du monde entier. C'est maintenant à notre tour de renforcer de quelque manière que ce soit les fronts de résistance du Rojava. Notre devise est de se distinguer par un style de guérilla et de détermination.